UNE histoire d'/o/
Un lien particulier, tout simple, réunit toutes les eaux de toilette et parfums diptyque. Un lien tel une convention, ou serait-ce également un jeu ? La première eau de toilette fut nommée L'Eau. Le phonème de ces trois lettres, /o/, porte en lui la rondeur de la goutte et l'interjection de l'heureuse surprise. Depuis lors, un petit jeu attribue à chaque eau de toilette et parfum de la Maison ce petit signe de reconnaissance sonore qui le relie à toutes les autres eaux. Prenez, Olène, L'Ombre dans l'Eau, Tam Dao, Do Son, Ofrésia, Philosykos, Volutes ou Eau Mohéli : aucune n'échappe à la règle.

UN roman d'anticipation
Innover, bousculer, révolutionner, ré-inventer. diptyque, c'est une évolution permanente. Une histoire pleine de rebondissements, de surprises. Une histoire sans fin.

1968. La jeune génération est sur les barricades, Desmond mijote une révolution olfactive. Son idéal est un parfum libre de genre dont il recherche la note juste en travaillant épices, fleurs fraîches, poudres, huiles, écorces et racines dans l'arrière-boutique. Ni féminine ni masculine, ou les deux à la fois, L'Eau sera à l'image du monde qui s'annonce, un manifeste déroutant et affranchi des conventions. Porter l'Eau, c'est une attitude.

...

L'AMOUR des classiques
Jamais nostalgique, les voyages dans le passé sont la réinvention permanente d'un art de vivre par les sens et d'une gestuelle beauté intemporelle.

Le "mille fleurs" est une tradition séculaire des maîtres parfumeurs. A la fin de la saison, les fleurs et plantes invendues étaient assemblées pour composer ce parfum, offert à la ronde, unique et lié au hasard des récoltes. L'idée rebondit chez diptyque et devient les Essences insensées, éphémères et singulières. Ce sera rose, jasmin ou mimosa selon la meilleure récolte de l'année. Des éditions limitées pour lesquelles diptyque se laisse entièrement guider par la nature.

To top